Gouvernance
0 7 minutes

Encore appelée corporate Governance, la gouvernance d’entreprise est un système de direction d’entreprise prônant une gestion participative et la prise en considération de toutes parties prenantes. Elle fit son apparition à la suite des scandales financiers de Vivendi Universal, Worldcom et Enron qui ont révélé l’inefficacité du système de gestion autoritaire et opaque. Elle consiste en la mise en place au sein de l’entreprise d’un ensemble de règlement de bonnes pratiques et d’instances ayant pour mission d’assurer la gestion participative. Alors, envie d’en savoir plus sur ce système de direction d’entreprise ? Zoom sur la corporate Governance et ces objectifs.

Gouvernance d’entreprise : qu’est-ce que c’est ?

La gouvernance d’entreprise est une pratique qui regroupe des règles et processus permettant à une entreprise d’être bien dirigée et contrôlée. L’objectif de cette pratique est de contribuer à l’établissement d’un équilibre parfait au sein des entreprises. Pour ce faire, elle fait appel à tous les acteurs et partie prenante de l’entreprise à savoir : les actionnaires, les cadres supérieurs, les clients, les fournisseurs, les financiers, le gouvernement et même la communauté. La corporate Governance est également appelée à fournir un cadre adéquat pour l’atteinte des objectifs de l’entreprise. Elle réunit pour ce faire les domaines de gestion les plus importants de l’entreprise ainsi que les plans d’action et les éventuels contrôles internes.

Le code belge de gouvernance d’entreprise définit ce concept comme un ensemble de règles et de pratique qui définit la manière dont les entreprises doivent être gérées et contrôlées. Ainsi, pour qu’une corporate Governance atteigne ces objectifs, il doit avoir un équilibre parfait entre certaines valeurs. Il s’agit notamment du leadership, de l’esprit d’entreprise et de la performance puis du contrôle et de la conformité à ces règles de bonne gouvernance.

La corporate Governance doit donc :

  • être partie intégrante des valeurs de la société
  • proposer un ensemble de pratique pouvant assurer le leadership, l’intégrité ainsi que la transparence dans les prises de décisions
  • participer à l’attente des objectifs de l’entreprise en mettant les moyens à disposition et en évaluant régulièrement les performances dans chaque secteur.

Notez que ces objectives se doivent d’être en conformité avec les intérêts de l’entreprise, de ces dirigeants, des actionnaires et de tout autres parties prenantes. La corporate Governance exige aussi un certain nombre de contrôles. Il s’agit entre du contrôle pour l’évaluation de performances, du contrôle de gestion attentive des risques et du contrôle de conformité par rapport aux procédures avalisées. L’objectif de ces contrôles est de veiller au fonctionnement effectif du système de gouvernance d’entreprise.

Répartition des fonctions et des responsabilités dans la gouvernance d’entreprise

La corporate Governance renvoie principalement aux relations entre les actionnaires d’une entreprise, le conseil d’administration, la direction et les parties prenantes internes comme externes. Elle prône une répartition parfaite des compétences et des responsabilités au sein de l’entreprise pour une bonne gouvernance. Ce faisant, elle contribue à l’amélioration de l’efficience, de la qualité, de la transparence, de la communication et des relations entre les parties prenantes de l’entreprise. Elle contribue également à l’instauration d’un climat de confiance, au maintien de bonne relation de travail entre les actionnaires de l’entreprise et au renforcement de la confiance des investisseurs.

Le principal attribut de la gouvernance d’entreprise est qu’elle permet de résoudre les problèmes de séparation entre les actionnaires de l’entreprise et les administrateurs mandatés pour la gestion. Ce principe permet d’empêcher le mandant de contrôler l’exécution du mandataire qu’en cas de désaccord ou de divergence d’intérêt.

Gouvernance d’entreprise et conseil d’administration

Il existe plusieurs parties prenantes au sein d’une société, mais le conseil d’administration est la principale instance de gestion ayant une influence directe sur la gouvernance d’entreprise. Ce conseil est composé d’administrateurs élus par les tenants du capital afin de les représenter dans la société. Le rôle de ces administrateurs se résume essentiellement à la prise des décisions importantes pour la vie de l’entreprise. Ils sont donc chargés de nommer les mandataires sociaux, de rémunérer les dirigeants et de mettre en place une politique de dividende au sein de la société.

Notez que selon le cas, les attributions de ce conseil peuvent aller plus loin qu’une simple optimisation financière. Ainsi, si les actionnaires prennent des décisions qui exigent que certaines préoccupations sociales ou environnementales soient essentielles, il est du devoir du conseil de les mettre en application. Rappelons que le conseil d’administration doit être constitué de personnes ayant des compétences et des connaissances diversifiées en gestion d’entreprise. En effet, chaque administrateur de l’entreprise doit pouvoir apporter de nouvelles perspectives de développement pour l’entreprise.

Le conseil d’administration doit également être composé d’individus internes à l’entreprise et indépendants. Les membres de ce conseil ne doivent partager aucune affinité avec les principaux actionnaires, les dirigeants et encore moins les fondateurs. Ils doivent être nommés uniquement pour leurs expériences en gestion d’entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *